Composition

Avant d’évoquer le règle des tiers, il est important de comprendre la construction d’une image. Pour obtenir une image équilibrée, il est important de lui donner de la profondeur. Cela implique de penser à intégrer dans le cadrage différents plans. Ainsi, cela rendra mieux compte des distances et augmentera le pouvoir descriptif de cette photographie.

Le choix de la focale et de l’ouverture contribue à la différenciation des plans d’une image. Bien sûr, savoir guider le regard dans la photo contribue à la mettre en valeur.

Astuce : il est souvent du meilleur effet de décrire un  » Z  » au sein de l’image, ou de s’appuyer sur des éléments géométriques pour lui conférer un rythme et un dynamisme particuliers. Ici, la ligne brisée qui traverse virtuellement l’image renforce l’étagement des plans et guide le regard vers le sujet principal : la tour du Château de Lastours.

Enfin, comme nous le verrons plus tard, une longue focale (comme ici) accentue l’effet en « rapprochant » artificiellement les différents plans.

Règle des tiers

La règle des tiers permet presque à coup sûr de réaliser de belles images. Une photo se trouve équilibrée lorsqu’elle est composée de lignes fortes placées aux tiers de l’image. L’idéal est alors de placer le sujet principal à l’intersection de ces lignes imaginaires.

Ici, on a placé sciemment l’arête du meuble et le début du mot « Documentaires » à l’intersection des tiers bas/droit. L’effet est renforcé par la faible profondeur de champ qui guide l’œil vers la zone de netteté.

La règle peut tout aussi bien s’appliquer à une image dont les lignes principales sont diagonales.

Le point fort de l’image est ici la personne qui lit, à l’intersection des tiers bas/droit.
En plus de dynamiser l’image, le choix d’incliner le cadrage, ainsi que la direction de la revue dans ses mains mènent le regard tout droit vers la banderole en fond avec le cameraman en pleine action. Les deux sujets, l’un paisible et l’autre survolté se répondent l’un à l’autre.
Le photographe a privilégié une netteté maximale sur l’ensemble de la photo pour lui conférer un aspect descriptif et restituer la vastitude du lieu.

La règle des tiers devrait vous aider grandement à améliorer vos clichés. Mais comme pour toutes les règles, il faudra parfois savoir s’en affranchir…

Albi - Composition et 'règle des tiers
Ici, si le sujet principal (l’homme à la poussette) se trouve bien sur une ligne de tiers (celle du bas), mais le photographe a choisi de le centrer horizontalement pour accentuer sa posture statique.
Les lignes fuyantes ont été sciemment conservées pour accentuer la petitesse de l’homme par rapport à son environnement.

Astuce : La plupart des appareils numériques récents offrent la possibilité d’afficher sur l’écran un quadrillage de visée des lignes de tiers. On trouve cette fonction dans les options d’affichage (display) de l’appareil. Ce serait dommage de se priver de cette aide. D’autant qu’elle permet de contrôler également que vos cadrages sont de niveau. Cette fonction sera aussi précieuse pour vos prises de vues panoramiques, vous garantissant le bon raccordement de vos différentes vues.

Pensez à faire les niveaux !

Il n’y a rien de plus frustrant que de voir une belle photo gâchée par des verticales de travers. Mais un outil présent sur les appareils les plus récents est encore plus pratique que l’affichage des lignes de tiers. Il s’agit d’un niveau similaire à ceux que l’on trouve dans l’aviation et qui vous indique à la fois l’horizontalité et la verticalité de votre cadrage.

Ci-dessous, un cadrage à la fois penché à gauche et en contre-plongée. Le trait est entièrement jaune, rien n’est droit.Niveau de l'appareil - Complètement penché

Ci-dessous, un cadrage bien horizontal mais en contre-plongée. Les petits traits jaunes indiquent que l’appareil est incliné vers le haut.Niveau de l'appareil - Contre-plongée

Ci-dessous, un cadrage parfaitement de niveau. Le trait qui traverse l’écran est entièrement vert. L’image est bien horizontale aussi bien sur l’axe gauche/droite et haut/bas (x,y) que sur la profondeur (plongée ou contre-plongée, axe z)
Niveau de l'appareil - Parfait